Skip to content

A lire sur le web (25-01-2010)

2010 janvier 25
by Stan
  • « nosdeputes.fr » : députés, on vous surveille… – Dijon Scope. -  »Rendre plus accessible aux citoyens le travail de leurs parlementaires » : telle est la mission que s’est fixée le collectif « Regards Citoyens », dont la première grande réalisation est un site Internet : « nosdeputes.fr ». Le principe ? Apporter plus de lisibilité à l’action des députés grâce à une base statistique, tout en permettant aux internautes de poser des questions et d’apporter leurs commentaires. Une démarche certes encouragée par les députés au nom de la transparence, mais également jugée « approximative » et « réductrice » par Claude Darciaux et Bernard Depierre, deux élus de Côte d’Or qui ont accepté de se prêter au jeu… »
  • L’offensive américaine pour un Internet libre- Ecrans« A l’instant où je vous parle, des censeurs gouvernementaux travaillent avec zèle, quelque part dans le monde, pour effacer mes mots des archives de l’histoire. » C’est d’un ton parfois mélodramatique que Hillary Clinton s’est exprimée, hier soir, au Newsmuseum à Washington. Un musée consacré à l’information et au journalisme pour un discours, largement applaudi par les auditeurs, sur la liberté d’expression et d’information : le lieu était voulu symbolique.
  • Projet de loi Loppsi 2 sur Internet : Filtrage, fichage et piratage à tous les étages – Acrimed - Fourre-tout, le projet de loi Loppsi n’en est pas moins dangereux. Il confirme le rapport paranoïaque qu’entretient le gouvernement de Nicolas Sarkozy aux nouvelles technologies de l’information et de la communication dont il est incapable de comprendre les enjeux, et qui sont vues tantôt comme un danger qu’il faut circonscrire, tantôt d’un point de vue purement utilitaire comme suppléantes au politiques sécuritaires du gouvernement.
  • International : Comment la Chine contrôle Internet – Le Figaro - Le système de censure chinoise s’organise en trois cercles. La police de l’Internet, qui serait forte de 40 000 personnes. Puis tous les opérateurs privés des sites et forums, avec une forme de censure habilement sous-traitée, dont les soldats efficaces ne sont pas comptabilisés. Enfin, et ce n’est pas le moindre des leviers, l’autocensure des internautes, des modérateurs ou des hébergeurs, savamment entretenue.
  • Rions un peu avec l’Hadopi – Bug Brother - Un excellent résumé des plus gros cafouillages de la saga hadopi.
  • Censure : les webTV en Italie, c’est fini – ReadWriteWeb France - Désormais, il faudra obtenir une autorisation préalable, sous forme de licence, auprès du ministère des communications Italien.
  • Zelnik : « la concentration dans l’industrie musicale a tué le disque ». Et le piratage alors ? – Numerama - Cela fait désormais plusieurs années que les ayants droit et les différents gouvernements sensibles à leur cris d’orfraie rabâchent à longueur de discours que le piratage est responsable de tous les maux de l’industrie culturelle. Se pourrait-il que d’autres facteurs soient responsables des difficultés que rencontrent les ayants droit ? Comme la concentration dans ce milieu ou leur frilosité à se lancer pleinement dans l’ère du numérique ?
  • ACTA : le traité secret qui pourrait changer la face d’internet – ReadWriteWeb France - Si le traité ACTA venait à être appliqué, l’internet tel qu’on le connait aujourd’hui serait radicalement changé. Le traité renforce de façon démesurée le pouvoir du copyright (ou du droit d’auteur, en l’occurrence la différence est insignifiante), forcera les fournisseurs de services sur internet à faire la police du copyright, rendant du même coup l’hébergement de contenus générés par les utilisateurs impossible à assumer financièrement, il mettra en place des sanctions pour les utilisateurs violant le copyright, comme de leur couper l’accès à l’internet après trois avertissements, et exigera que les supports informatiques soient inspectés aux frontières (disques dur, lecteurs mp3, etc.). Ceux qui contiendraient des fichiers copyrightés téléchargés de façon illégale seraient détruits, et leur possesseurs se verraient infliger une amende.
  • Homo Numericus : Le monde de la culture sombre-t-il dans la diabolisation de Google et de l’Internet ? - Le discours des acteurs politiques et économiques français est celui de la résistance nationale. Ils réactivent là un schéma traditionnel à notre pays où l’on attribue volontiers des pouvoirs magiques à la pure expression de la volonté politique. Il est des circonstances où la volonté peut effectivement jouer un rôle et changer une situation. Faut-il encore qu’elle s’appuie sur une compréhension fine de cette situation et oriente l’action dans un sens qui lui donne des chances d’être efficace.
  • Community manager : e-concierge de la marque – Tribus digitales – Le community manager est une personne d’expérience avant tout qui a fait ses armes dans la communication et le marketing. C’est un facilitateur de liens, de réseaux, qui défend les nouveaux usages. Pour moi c’est un communicant attentif et passionné au service de la marque. Le travail du community manager s’inscrit dans la lignée des orientations de l’entreprise qui l’emploie, à travers une stratégie digitale, avec des objectifs précis et des indicateurs de performance. Un vrai métier, mais qui ne s’improvise pas du jour au lendemain par simple effet de mode.
  • Passer d’un modèle centré sur la distribution à un modèle centré sur le lecteur ? – La Feuille - Que peut-on vendre ? Les contenus ? Les contributions qui font que les contenus ont de la valeur ? Je ne suis pas sûr qu’on puisse passer d’un modèle à l’autre, pas plus que je ne crois que les gens seront partant pour acheter des contributions plus que des contenus. J’ai l’impression que les gens sont prêts à acheter des services ou des produits. Mais pas vraiment autre chose. Le contenu en tant que tel n’est ni l’un ni l’autre, d’où sa caractéristiques à devenir libre, ouvert et gratuit. La valeur est ailleurs.
No comments yet

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS