Skip to content

Six questions pour 2012

2011 février 27
by Stan

Le blogueur Malakine lance une « chaine » de blogueurs qui consiste à écrire 6 questions que je poserais aux candidats à l’élection présidentielle de 2012. Démarche d’autant plus intéressante que Malakine se propose également de faire la synthèse de toutes les réponses recueillies. Et connaissant son bon boulot sur Horizons, je pense qu’il le fera très bien. Voici donc ma liste de questions…

1. (Comment) comptez-vous réformer le système monétaire, bancaire et financier ?

Pensez-vous que la spéculation soit la cause majeure des dysfonctionnements du système ? Pensez-vous que la sortie de l’euro soit une bonne solution ? Que pensez-vous du système de réserve fractionnaire des banques ? Connaissez-vous la théorie du 100% monnaie, et qu’en pensez-vous ? Êtes-vous prêts à remettre en question l’article 104 de Maastricht ?

2. Pensez-vous qu’il soit vraiment possible d’atteindre le plein emploi en France ?

Pensez-vous que l’on puisse parler de « crise de l’emploi » quand le chômage est une réalité depuis 30 ans ? Pensez-vous que le travail soit encore un facteur d’intégration sociale ? Pensez-vous que seul le travail salarié soit créateur de richesse ? Pensez-vous que la « valeur travail » ait un sens pour les français ? Selon vous, le plein emploi est-il un objectif en soi ?

3. Comptez-vous réformer le modèle social français ? Si oui Comment ?

Pensez-vous que le système social actuel soit performant et juste ? Que feriez-vous pour l’améliorer ? Vous attaquerez vous au corporatisme et aux régimes spéciaux en France ? Pensez-vous qu’il faille taxer plus pour redistribuer plus ? Que pensez vous du revenu maximal ? Que pensez-vous du revenu universel ? Préférez vous l’égalité des places, ou l’égalité des chances ?

4. Pensez-vous qu’il faille à tout prix rechercher la croissance économique ?

Quels sont selon vous les espoirs de croissance des 10 prochaines années ? Pensez vous que le PIB soit un indicateur de progrès d’un pays ? Que pensez-vous de la décroissance ?

5. Comptez-vous réformer la propriété intellectuelle ?

Le droit d’auteur est-il un « acquis social » selon vous, ou faut-il le réformer ? Que pensez-vous des logiciels open-source, des creative commons ? Connaissez-vous les biens communs, de l’économie du partage, de la gratuité, de la co-création ? Et qu’en faites vous ?

6. Comment comptez-vous améliorer la démocratie ?

Que pensez-vous de l’état de la démocratie en France ? Selon vous, une société qui progresse est-elle une société où les interdits augmentent ? Que pense-vous de la neutralité du net ? Que pensez-vous de la e-démocratie, de l’open-data, de wikileaks ?

Bon voilà, je pourrais ajouter beaucoup d’autres questions, hein ;) mais je pense avoir déjà donné une bonne dose de grain à moudre la cervelle de nos politiciens. Si aucun candidat n’aborde (toutes) ces questions là, alors il est très probable que je continuerai de voter blanc sans aucuns scrupules ;) .

Je passe la balle à Thierry, Stéphane, Agnès, Eric, Merome… mais les autres peuvent aussi participer :-) .

Edit : lire les contributions de Stéphane et Aymeric

Sur le même sujet...

Quelle stratégie pour la démocratie numérique ?
Vous voulez en finir avec le capitalisme oligarchique ? Alors allons-y !
Vote blanc : l'épouvantail du “blocage politique”
14 Responses leave one →
  1. février 27, 2011

    Je n’ai rien à ajouter par rapport à tes questions. Je crois que tout est dit. Les deux (ou trois !) derniers points me paraissent les plus importants.

  2. psimon permalink
    février 27, 2011

    J’ajouterai :
    1- Comment rénover le « modèle laïque français »? la représentation des minorités peut permettre d’éviter une radicalisation du comportement (réel ou formel) de ces minorités.

    2- Quelles missions pour le système éducatif? Faut-il modifier les règles du jeu où presque tout se joue sur l’obtention du diplôme d’étude supérieur?

    3- Comment répondre aux défis du logement dans les zones urbaines qui s’accroissent sans cesse ? Comment gérer la dichotomie entre l’urgence face aux situations de précarité et la temporalité requise par l’exclusion?

    4- Quelle place des PME/TPE dans notre paysage économique?

    5- Quelle perspectives pour le droit à se soigner pour tous: psychiatrie, maladie dégénérative?

    6 Quelles ambitions pour une réforme fiscale?

    Bien à vous,
    P. SIMON

  3. Eric permalink
    février 27, 2011

    Le 1) et le 2) on oublie!
    Le 6) me semble le plus important. Comment faire pour que la démocratie fonctionne mieux: tout découle de là.

  4. février 28, 2011

    @ Eric : Pourquoi « on oublie » ??

  5. février 28, 2011

    C’est vrai que j’ai aussi du mal à voir pourquoi on oublierai de réformer le système financier ! #needIt

  6. février 28, 2011

    Je plaisantais, mais « réformer le système monétaire ou bancaire », ça me semble une tâche qui va bien au delà des possibilités d’un président français.
    Et, pour le plein emploi, là encore ce n’est pas une priorité des politiques français depuis des décennies. Un taux de chômage de 8% est considéré comme bas en France.

  7. février 28, 2011

    Le point 3 me semble moins urgent que les autres. Mais je plussoie, et je retweete ça illico.

  8. février 28, 2011

    @ Eric : j’aimerais au moins qu’un candidat puisse me répondre aux questions adjacentes pour savoir si au moins ils comprennent le fonctionnement du système actuel… Pareil pour le plein emploi : reconnaitre l’échec total des politiques de l’emploi de droite comme de gauche depuis 30 ans, c’est déjà faire un pas vers la solution.

    @Merome : merci !

  9. psimon permalink
    mars 1, 2011

    @Stan
    Le mythe du plein emploi généré par la croissance alors que les contre exemples sont sous nos yeux (Etats-unis, Inde, …) est un postulat du discours politique. Le plein emploi réponse nationale à un système économique (gestion des ressources) international: cela a t-il un sens? En tout état de cause, les réponses d’il y a 30 ans ne correspondent plus au monde d’aujourd’hui (syndrome de la ligne Maginot).

    J’insiste mais s’inscrire dans un avenir, c’est aussi répondre à vivre ensemble (laïcité, éducation, santé, logement) qui rentre (dépasse?) dans le cadre du modèle social.

  10. mars 1, 2011

    @psimon : je vois qu’on est d’accord sur le plein emploi :)

    Concernant vos questions, bien sûr qu’elles devront également être abordées. La difficulté de l’exercice étant de définir des priorités… Or, qu’on le veuille ou non, et même si on le regrette, tout fonctionne aujourd’hui autour de l’argent, des banques, et de la croissance. Tant que l’on aura pas touché à ça, le système continuera de tourner en rond comme un rouleau compresseur.

  11. mars 2, 2011

    Et toi, quelles sont tes priorités @stan ? Un petit post sur TON programme politique ? ;)

  12. mars 2, 2011

    Pour les lecteurs habitués de ce blog, mon programme devrait transparaitre entre les lignes de ce post… ;) mais résumons quelques idées phares :
    - mise en place d’un système monétaire à dividende universel
    + allocation universelle (800-900€ au total)
    - ce qui implique réforme du « modèle social » : suppression des régimes spéciaux/corporatismes + réforme fiscale
    - obligation de représentation des salariés aux CA des entreprises sur le modèle des SCOP (donc en gros un salarié = un actionnaire) ~ ce qui permet d’ailleurs de régler en partie le problème de la redistribution de la VA et de la fiscalité.
    - extension des domaines de la gratuité / biens communs, donc réforme du droit d’auteur ;)
    - sur le plan démocratique : une nouvelle constitution avec de la edemocracy dedans et reconnaissance du vote blanc ;)

  13. Michel permalink
    juin 17, 2011

    Dans le cadre de restriction du budget.
    Pensez-vous que l’on peut supprimer le « machin » dont parlait Charles De Gaulle en désignant le Sénat ?
    Avec 170% d’augmentation notre Président actuel a-t-il vraiement réalisé une prestation exceptionnelle ? Par souci d’honnêteté, avant son départ ne devrait-il pas proposer de rembourser le trop perçu ?

  14. ghiselli permalink
    février 27, 2012

    peut on envisager l’écriture d’une nouvelle constitution (gouvernement intermédiaire ) ? les votes blancs ne devraient ils pas être pris en compte ?

    Les questions *1 à 3 de P Simon me semblent pertinentes et font partie d’un même lot

    La 3ème question de « tête de quenelle  » se doit d’être traitée et la question 2 mérite un réel débat

    Dans l’immédiat et à froid je ne vois rien à ajouter sauf peut être la nécessité de réflechir au choix et aux moyens permettant de soutenir des initiatives individuelles dans l’objectif de donner au moins une ébauche de solution aux questions *

    genevieve ghiselli

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS