Skip to content

Vous voulez en finir avec le capitalisme oligarchique ? Alors allons-y !

2012 janvier 22
utopie

Dans un contexte de crise où les médias présentent les États comme étant en grande difficulté face au marché, oser animer l’espoir d’un monde meilleur demain est devenu ringard, obsolète, voire même dangereux électoralement. Il faut soit-disant « dire la vérité » aux français : le pays va mal et il va falloir se serrer la ceinture pour ne pas fâcher les marchés. Pourtant, ce qui est pour eux « utopique » est possible, en voici une démonstration.

Sans plus attendre, vous pouvez lire ci dessous cinq mesures simples, efficaces et surtout réalisables à court/moyen terme, qui renverseraient à la fois la logique oligarchique de la Démocratie, ainsi que le rapport de force dans la société, pour plus de Libertés des citoyens et moins d’accaparation nuisible des richesses par une minorité. Vous me pardonnerez l’exceptionnelle concision de ce texte, que j’ai écrit rapidement dans l’objectif de voir si on peut au moins être d’accord sur ces quelques grandes lignes, au delà de toute affiliation politique ou idéologique.

  • Mener un audit de la dette publique afin de connaitre précisément l’identité de nos créanciers, le montant de leurs ressources, et les rendements qu’ils touchent sur le dos du contribuable. Impossible à faire ? Si ! Et même avec la bonne volonté des investisseurs… que nous menacerons d’un haircut de 25% s’ils ne déclarent pas leurs bons du trésor à l’AFT. Ce qui ne nous empêchera pas ultérieurement de restructurer la dette, en pratiquant une baisse unilatérale des taux d’intérêts ainsi qu’un allongement des échéances. (Au minimum, à voir en fonction des résultats de l’audit…) L’objectif étant par exemple d’alléger la dette à 60% du PIB et d’assurer l’équilibre budgétaire pour les prochaines années par une réduction significative du service de la dette.
  • Instauration d’un revenu de base inconditionnel, dont la mise en place devra se faire le plus vite possible via une monnaie complémentaire nationale à parité de change fixe avec l’euro (concrètement, le revenu de base est donc financé par création monétaire). Parallèlement, on mettra en œuvre de vastes réformes de l’administration publique inspirées par exemple des propositions de Marc de Basquiat, qui permettront de financer un revenu de base à hauteur de 400 euros par adulte, 200 par mineur, rien que par transfert des budgets actuels dédiés à un certain nombre de prestations sociales devenues obsolètes avec le revenu de base. En coordonnant ces deux mesures, nous pouvons parfaitement avoir un revenu universel d’environ 600 à 700 euros d’ici 3 à 5 années, et ceci sans même avoir recours au déficit public ni sortir de l’euro.
  • Dans le même temps, procédons à des réformes bancaires imposant notament une relevée progressive des taux de réserves obligatoires (l’argent que les banques doivent bloquer à la banque centrale), ceci dans l’optique de limiter l’effet inflationniste de la création monétaire, tout en limitant le pouvoir de nuisance des banques, et afin de tendre vers un système de réserves pleines telle que le défendait Maurice Allais (100% monnaie). L’octroi d’un revenu de base et l’ouverture du marché bancaire aux acteurs innovants compensera la diminution de l’octroi de crédit en terme de financement de la croissance.
  • Enfin, nous demanderont une nouvelle constitution, votée par une assemblée constituante tirée au sort. Idéalement, le parlement devrait également être tiré au sort tel que le propose Etienne Chouard. Cela mettra un cran d’arrêt à la corruption, au cumul des mandats, à la logique de parti (mais chut, faut pas le dire), cela garantira également la diversité de nos représentants et donc le respect des minorités.
  • A moyen terme, lorsque la crise de la dette aura continué ses dégâts, que les allemands auront cédés aux pressions du Sud (où auront quitté la zone euro) et avec la preuve qu’une monnaie complémentaire à dividende universel est parfaitement réalisable et bénéfique, nous veilleront bien sûr à faire avancer l’Europe dans ce sens, en demandant au minimum une réforme du statut de la Banque centrale Européenne permettant à chaque pays de bénéficier d’une quote-part de création monétaire annuelle, confiée aux banques centrales nationales, dont la mission sera « démocratisée » : elle injecteront cet argent dans l’intérêt général et dans le respect des principes démocratiques. Nous veillerons également à inscrire l’instauration du principe du revenu de base dans la constitution européenne (chaque pays pouvant rester libre de l’appliquer selon ses préférences). On pourra alors abandonner la monnaie complémentaire précédemment introduite.

Ne laissons pas les partis politiques nous diviser inutilement. Ils ont déjà réussi à se débarrasser de la Démocratie, ne les laissons pas abolir l’espoir !


PaternitéPartage selon les Conditions Initiales hannes.a.schwetz

Sur le même sujet...

Propriété privée, monnaie, et libéralisme
Le revenu de base est-il inflationniste ?
Comment sortir la Grèce du carcan de l'euro ?
10 Responses leave one →
  1. janvier 22, 2012

    Super Stan,

    Concis, clair, et concret. Je n’étais pas au courant pour cette proposition de monnaie complémentaire pour le revenu de vie. Il faut que je regarde du côté de Marc de Basquiat pour plus de détails, je suppose… Très astucieux, en tout cas, et je ne vois pas de point négatif à cette solution pour le moment, même si je préfère le revenu de base inconditionnel sans que son montant ne soit lié à l’âge du bénéficiaire…

  2. janvier 22, 2012

    @JB : merci. Oui j’ai pris conscience de la possiblité/facilité d’une mise en place par monnaie complémentaire que trop récemment. La partie du RDB en monnaie complémentaire peut être égalitaire. c’est plus compliqué pour le financement en euro, par l’impôt (cf travaux de Marc de basquiat).

  3. janvier 22, 2012

    Votre programme est largement supérieur à tout ce que les politiques nous proposent, c est triste.
    Je vote Stan.

  4. janvier 22, 2012

    Bonsoir,

    C’est très bien écrit, et il fallait que ce soit succins, les renvois permettent de toute façon de comprendre les détails.

    La seule chose que je changerai, c’est la monnaie complémentaire nationale, je pense qu’une monnaie régionale ferait l’affaire : elle aurait notamment l’intérêt de donner l’impression de ne pas revenir en arrière.

    côté 500 signatures, t’en es où ;) ?

  5. janvier 23, 2012

    Que dire si ce n’est que, comme beaucoup je pense (mais surement pas assez, dommage) j’adhère sans condition à ces quelques propositions si fondamentales !
    Ça tombe bien, l’audit de la dette est déjà en cours (http://www.audit-citoyen.org/) et la Constitution également en cours d’écriture (via le PlanC qui est animé par des personnes compétentes et lucides : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/index.php)…
    Le plus dur sera de trouver un homme politique qui oserait proposer cela, et je crois bien qu’il n’est pas prêt d’arriver… ou en tous cas, il n’est pas prêt d’avoir le nécessaire requis pour pouvoir espérer se présenter… bref !
    Donc la solution c’est sortir dehors ?… bah oui, surement !… mais comment organiser cela concrètement pour ne pas que la masse du peuple pense que c’est inutile ?

    Vouloir « renverser » le pouvoir électoral en place c’est bien oui, mais si nous sommes trop peu, ça ne marche pas, car le seul moyen de rallier les forces de l’ordre à notre cause, c’est d’être assez nombreux pour leur faire prendre conscience qu’ils ne défendent plus l’intérêt de leur peuple mais l’intérêt d’une oligarchie qui les utilise pour nous faire taire si on parle trop. Et c’est pareil pour les populations, si on affiche pas clairement un but concret (mettre au pouvoir un élu provisoire le temps d’écrire et voter nous-mêmes une assemblée ?… oui mais quel élu ?…).

    Enfin, je vais peut-être trop loin, trop profond… mais je pense pourtant que c’est là tout le fond du débat.
    Les indignés ne seront jamais vraiment pris au sérieux car ils sont beaucoup trop marginalisés… et je doute fortement qu’en 4 mois la masse des français passifs se réveillent et acceptent l’idée d’une vraie démocratie (qui fait peur aux moins informés sur le sujet, on peut le comprendre, et tout le monde n’a pas envie d’aller se renseigner, c’est là notre malheur)

    Bref, merci encore pour ces quelques lignes, un bien beau billet ! :)
    Et au plaisir de vous croiser ce Printemps, dans la rue, pour un vrai changement global :)
    Nous sommes les 99% (même si en France, on est plutôt 2-3%, et encore ^^)
    => https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/402120_366683093348103_177043642312050_1626084_761798524_n.jpg

  6. Le Dore permalink
    janvier 23, 2012

    Bien que je sois en grande partie d’accord avec vous, cependant on ne peut pas qualifier ces mesures de « au delà de toute affiliation politique ou idéologique ». (Quelle idée d’ailleurs de se lier à une idéologie …).
    L’audit de la dette publique : what else !
    Le revenu de base via la monnaie complémentaire est une idée intéressante, ceci dit avec change fixe, soit ça va revenir à émettre des Euros soit il n’y aura du contrôle des changes, je préfère presque qu’on émette directement des Euros.
    Le changement du système bancaire : gros pluzun.
    Une constituante tirée au sort : bonne idée. Pour ce qui est du parlement tiré au sort, je n’arrive pas à y croire et j’ai peur que cela ne correspondent qu’à une augmentation du pouvoir des hauts fonctionnaires qui conseilleront les néophytes tirés au sort. Je privilégie plutôt des systèmes intermédiaires comme la démocratie liquide.
    Le dernier point résout mes interrogations sur la monnaie complémentaire qui n’est selon moi qu’un moyen de forcer la main de la BCE.

    Très clair et concis en tout cas, merci !

  7. janvier 23, 2012

    Bonjour,

    Très bon article avec lequel j’adhère largement !!!
    Notamment sur la création d’une seconde monnaie qui permettrait de contourner les contraintes folles imposées par l’Europe : c’est excellent et très bien pensé !!!

    Je remercie aussi tout particulièrement Yvan pour ses liens sur l’audit de la dette et l’écriture d’une nouvelle constitution (il faudra que j’aille les regarder de près).

    Sinon, il y a quand même quelque chose que je trouve assez déprimant, c’est qu’à chaque article comme celui-ci, une grande majorité des personnes disent qu’on est pas assez nombreux et qu’il va être très difficile voire impossible de mettre en place ces réformes (et le pire c’est qu’ils ont raison !!!). On est tous d’accord qu’il faut sensibiliser un maximum de personnes pour avoir une crédibilité et un poids suffisant pour espérer mettre en place ces réformes.
    Je voulais donc savoir s’il commençait à y avoir une réelle organisation qui se mettait en place ? Etes-vous (je parle à tout le monde) uniquement sur internet à écrire et commenter des articles (et c’est déjà énorme!) ou organisez vous des réunions et des actions autres ?
    Pour ma part, je pense qu’il est essentiel de discuter sur internet pour débattre et se former (j’ai d’ailleurs lancé un site pour ça : http://monprogramme2012.lkws.fr) mais qu’on ne fera pas connaitre nos idées par ce moyen, ou du moins, elles resteront toujours dans le même cercle de personnes qui s’intéressent et ne pourront pas se propager vers d’autres milieux.
    Je pense que pour diffuser ces idées au plus grand nombre, il est nécessaire d’organiser des actions coordonnées (pour avoir plus d’impact) à destination du grand public : affiche dans les hall d’immeubles, soirées discussions, organisation de conférences…
    Je cherche à m’investir dans cette voie là mais tout ce que j’ai trouvé pour le moment n’est pas très pro-actif (république du net, cafés citoyens, conf médiapart…) et il est vraiment difficile de s’y mettre seul (déjà monter un site seul ce n’est pas facile toujours… alors des évènements comme ça…).

    Que pensez vous de tout ça ? Connaissez vous des organisations sur cette même longueur d’onde ? Si non, pourquoi ne pas nous lancer là dedans ?

    Si vous êtes motivés pour réfléchir à quelles actions sont possibles pour diffuser ces idées, je vous propose qu’on se donne rendez-vous dans un café pour parler de tout ça (ou, s’il y a déjà des choses en place, pour que vous m’en faisiez part). Il est essentiel de s’organiser et petits groupes pour entretenir et exacerber la motivation et l’envie de changement de tous (je pense…).
    Vous pouvez me contacter via mon site ou par mail : [email protected]

    En tous cas, félicitation pour tout votre travail !!!

  8. janvier 23, 2012

    Bonjour Loic :)

    Personnellement, ce n’est pas du pessimisme quand je constate que, malheureusement, nous sommes encore peu nombreux en France (à tendre vers cette idée de réelle démocratie).
    C’est juste un constat : les citoyens qui nous entourent n’y pensent pas (merci l’éducation nationale, c’est super) et ne veulent surtout pas y penser (merci au service public, aux médias, pub, etc…). Bref, rien n’est fait pour nous aider dans notre démarche, c’est sur, mais c’est normal car ce n’est pas du tout dans l’intérêt de ceux qui nous gouvernent (de laisser diffuser de telles idées de liberté) !
    Alors les gens préfèrent regarder Joséphine-Ange-Gardien plutôt que de zapper sur le peu de chaines publiques qu’il reste pour s’informer de leur quotidien local ou national.
    Bref, c’est un combat difficile, mais il ne faut surtout pas baisser les bras car c’est un combat viral, et notre but en tant que « virus » est de garder assez d’énergie jusqu’à transmettre ce virus à (au moins) 1 ou 2 personnes autour de nous ! …et pas seulement faire comprendre la démocratie à ces personnes, mais leur faire comprendre que pour avoir cette démocratie, il faut transmettre le virus à leur tour.

    Pour ce qui est de l’action, j’ai cessé de me contenter d’Internet. C’est évidemment l’outil qui nous permettra d’évoluer tous ensemble, c’est notre conscience collective et notre liberté d’expression, c’est notre Isegoria ! :)
    Mais c’est aussi un lieu déjà envahit par ceux qui cherchent à garder le pouvoir, et qui diffusent aujourd’hui autant de divertissement qu’à la télé ou dans les journaux (et il faut bien comprendre le sens du mot « divertir », qui n’ait pas là pour nous aider à nous prendre en main, vous l’aurez compris).

    Donc tout en utilisant intelligemment le Web pour m’informer efficacement, et pour me connecter aux gens qui me ressemblent, je descends aussi rejoindre mes concitoyens insurgés dans ma ville, comme l’audit-citoyen et ATTAC avec qui nous nous réunissons régulièrement pour faire le point, puisqu’on démarche Maires et Assemblées dans la région pour leur proposer l’audit des comptes afin de dénicher tous les prêts toxiques, etc… tout comme on a soumis aux banques françaises un questionnaire pour évaluer leur transparence, ect…(seules 2 banques n’ont pas répondu à ce questionnaire aujourd’hui).

    Donc ça bouge, et dans tous les sens…
    Ici le « RIC » qui demande que le Référendum d’Initiative Citoyenne soit mis en place dans notre pays, afin que les citoyens puissent avoir l’initiative (sans cela, la démocratie n’existe pas) :
    => http://www.ric-france.fr/Presentation.php (faites tourner) :)
    Ici, un collectif international qui tente de promouvoir et réunir les actions citoyennes :
    => http://www.fruncut.org/ (tout est détaillé dans la partie « Actions ») ;)
    Ici, une belle action populaire et festive pour montrer notre volonté citoyenne et pousser le gouvernement à réfléchir à de nouvelles énergies :
    => http://chainehumaine.org/ (faites tourner) :)

    Et sinon plus localement, l’audit-citoyen (http://www.audit-citoyen.org/?page_id=54) se réunit très régulièrement, et ATTAC (ainsi que tous ses partenaires) organisent aussi régulièrement des actions locales, ou des conférences très intéressantes :
    => http://www.france.attac.org/ ;)

    Internet reste cependant une place publique à ne surtout pas négliger, et en même temps qu’on pousse les gens à réfléchir à ce qu’est une VRAIE démocratie, il faut aussi leur faire comprendre que cette démocratie sera encore plus facile si on utilise intelligemment le Web (c.a.d. en l’utilisant autrement que pour jouer sur FesseBouc à longueur de journée).
    Avaaz.org l’ont bien compris, et tente réellement de faire bouger les choses en s’appuyant sur cet outil populaire qu’est Internet (via des pétitions internationales qui ont un réel impact sur nos gouvernements puisqu’elles sont systématiquement soumises à qui-de-droit) :
    => http://avaaz.org/fr/

    Sinon, je vous encourage TOUS à rejoindre les Indignés qui se réunissent très régulièrement en bas de chez vous. Ils sont peu nombreux, on a du mal à se regrouper, mais ça vient :)
    Ces rassemblements sont justement fait, non pas pour semer la révolution, mais pour encourager TOUS les citoyens à participer à ce grand débat national et populaire : la démocratie réelle !
    On tente d’organiser efficacement des groupes de travail autour de différents sujets (par exemple, le groupe de travail sur l’économie alternative est en contact direct avec l’audit-citoyen) et bien entendu, on organise régulièrement des « Assemblée Générale » pour faire le point, et avancer encore et toujours.

    Pour rejoindre tout ça, c’est pas forcément difficile…
    Il suffit de chercher sur le Net les mouvements proches de chez vous, en utilisant des mots-clés comme « Indignés » ou « Occupy »…
    (Occupy étant l’équivalent des Indignés, mais à un niveau mondial)
    Il est d’ailleurs impressionnant (et enthousiasmant) de voir la dimension que prend actuellement ce mouvement (#Occupy) dans le monde !!! :)

    Tapez « réelle démocratie (votre ville) » et vous trouverez rapidement le site des Indignés de votre localité, et vous trouverez alors leur forum, et un moyen de rentrer en contact pour rejoindre ces assemblées (qui pourront ensuite vous orienter vers des groupes de travail par exemple) ;)

    Voilà voilà… et bien sur, le PlanC, à lire et éplucher ! C’est dense, mais ça vaut vraiment le détour (et c’est rempli de gens intéressants à lire, vraiment).
    => http://etienne.chouard.free.fr/forum/index.php
    Jetez par exemple un oeil à la Constitution du Venezuela (traduite sur le site) ! En voilà un bel exemple de démocratie je trouve :
    => http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ConstitutionVenezuela.pdf

    Nous sommes les 99% ! :)
    Alors oui, le réveil n’est pas facile en France, notamment « à cause » de la force de ce pays, et « à cause » de nos valeurs, nous sommes les fils de la Résistance ! On sera surement les derniers à genoux car on aura résisté longtemps, ce qui n’est pas le cas de la Grèce ou du Portugal par exemple, qui sont déjà au bout du rouleau.
    Et il faudra surement attendre encore un peu en France pour que ça bouge… attendre que tout le monde soit un peu plus dans la mouise (c’est malheureux, mais je pense que la masse ne réagira pas tant qu’elle ne sera pas au pied du mur).
    Le tout étant que, quand on sera au pied du mur, il faudrait qu’un MAXIMUM de nos concitoyens soient sensibilisés à cette idée de démocratie réelle, et qu’ils soient aussi au courant de l’arnaque financière qui nous plombe au quotidien !

    Et j’ai l’espoir qu’à travers l’unification des mouvements Occupy dans le monde, on puisse un jour voir naître un incroyable souffle de démocratie dans le monde entier :)
    Et j’ai même l’espoir que notre pays, la France si représentative de liberté dans le monde, soit une des bases de ce souffle. J’entends par là que, si jamais nous arrivons à faire cela en France, il seront des Millions de citoyens dans le monde à faire de même dans leur pays, à commencer par nos voisins européens qui n’attendent que nous je crois ;)

    Hasta la victoria siempre ! Real Democracia Ya !

Trackbacks and Pingbacks

  1. 5 propositions pour en finir avec le capitalisme oligarchique | La Coccinelle | Scoop.it
  2. Le plus beau mot du monde en 2012 | Tête de Quenelle !

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS